Historixxx Simon et Tanya

Mea culpa!! Désolé pour les vrais lecteurs qui se soucie encore des fautes d’orthographes, ma douce c’est jointe à moi pour remédier à cela!! La critique fait avancer.

ceci dit…

L’Allemagne est connue pour sa perversité depuis la deuxième guerre, mais peu de gens savent qu’elle est le berceau de plusieurs cultes secrets et interdits…

Lui, jeune anglais de famille aisée, était désabusé de la vie en général. Sa vie se résumait en une succession d’insuccès et de débâcles financières.

Elle, imigrante Slovaque, était venue en Allemagne pour se refaire une vie. Mais,
en ces années de récession, la vie ne lui avait pas fait de cadeaux.

Tous deux étaient venus en Allemagne pour trouver une porte de salut à leur misérable vie. Ils erraient la nuit à la recherche d’un petit quelque chose qui raviverait la flamme en eux, sans jamais le trouver.

Simon, n’ayant plus un sou en poche, en était venu à mendier et faire les poubelles pour manger. Ne pouvant se fier sur ses parents pour le sortir du pétrin, il avais enchaîné les petits boulots, jusqu’à ce qu’il se retrouve à la rue.

Tanya, elle, était venue pour faire de la photo de mode, mais les contracts n’étant pas au rendez-vous, avait dû s’accomoder de petits contrats de photo de nu; qui finissait, la plupart du temp, en séance plutôt explicite.

Un jour comme les autres, cinq dollars en poche, Simon s’arrêta devant un pub. Une odeur de bière ennivrait la place et il décida d’utiliser ses derniers avoirs pour s’en descendre une.

Le jeunes homme entra et vint s’asseoir au côté d’une jolie femme assise au comptoir. Simon commanda sa consommation et engagea la conversation avec elle:

-Allo! je me présente, Simon. Et toi??

La jeune femme se retourna en souriant et lui répondit :

-Bonjour! Moi c’est Tanya.

Les deux jeunesses se mirent à se raconter chacun leurs déboires dans cette vie merdique. Petit à petit, une complicité s’installait entre les deux convives, quand soudain le barman leur apporta deux coupes de vin.

Il dit…
-C’est l’homme a cravate derrière moi qui vous envoie ces verres et ce message.

Les deux regardèrent l’homme pour le saluer mais il n’y avait plus personne. Surpris, ils prirent les coupes et avant de boire, ils regardèrent le message.

«  »NOUS VOUS INVITONS,
SI VOUS ACCEPTEZ,
BUVEZ CES VERRES » »

Simon et Tanya ne comprenaient rien. Que voulait dire ce message? Invités par qui?
Tanya dit:

-Qu’est ce qu’on a à perdre après tout?!?

Elle leva son verre et Simon fit de même.
Il dit:

-Merci pour l’invitation et santé!!! Tanya lui répondit en slovaque…zdravie (santé).

Ils descendirent leurs coupes de vin en continuant de se parler, quand tout d’un coup, !!!BANG!!! Black out, les deux s’évanouirent!!

Lorsqu’ils ouvrirent les yeux, les deux invités se trouvaient nues au centre d’une pièce d’un grand manoir. Ils avait été lavé pendant leur someil et étaient entourés par un public masqué et vêtu de vêtements noirs de style gothique.

Le maître de cérémonie s’approcha et dans la pénombre des chandeliers il dit:

-Vous avez été choisis, et en acceptant de boire le vin, vous avez scellé votre destin. Nous sommes une société secrète fondée il y a fort longtemps et nous vénérons le Dieu Comus. Vous serez les objets des désirs de mes invités et ce, pour votre plus grand plaisir.

A ces mots, une femme s’approcha de Simon. Avec ses gants de dentelle noire, elle caressait le corps dénudé du jeune homme, des frissons parcouraient son corps et le faisait durcir. Elle empoigna son sexe, se pencha et engoufra le membre pour lui prodiguer une fellation des plus délicate.

Tanya regardait la scène avec intérêt, elle sentait sa chatte se réchauffer et s’humidifier, quand un couple s’avança. L’homme se plaça derrière elle et lui empoigna les seins, les malaxant avec poigne, pendant que la femme s’agenouillait devant elle pour se délecter de sa fente mielleuse.

Tous les convives s’étaient mis de la partie dans une orgie des plus salace: deux femmes léchaient le sexe d’un homme en s’embrassent; pendant que deux hommes s’affairaient à pénétrer une dame qui en redemandait tellement, qu’un troisième vint lui remplir la bouche de son sexe gonflé.

Il y avait maintenant une odeur de sexe dans la pièce et Simon était enivré par ces effluves. Il se coucha sur le dos pour donner l’opportunité à la dame d’enfourcher son membre viril. Au même moment, une femme vint s’accroupir sur son visage pour lui offrir sa chatte à manger.

Simon humait et goûtait cette chatte inconnue, du clitoris a la rose. Il la léchait avec passion. Un autre homme s’avança et enjamba le jeunes Simon pour mettre son phalus dans la bouche haletante de la femme accroupie.

Tanya, pour sa part, était encore debout. L’homme avais son sexe entre ses cuisses et se faisait sucer le gland par la femme de l’autre côté, qui alternait entre la vulve de la douce et la queue du mâle.

L’homme masqué prit Tanya, la pencha vers l’avant sur une table et, d’un coup de maître, la pénétra. La dame, excitée, retira sa robe noire et un magnifique sexe imberbe apparut. Elle grimpa sur la table pour offrir sa chatte à la jeune femme qui prenait son pied comme jamais.

Tanya se faisait prendre fougueusement par cette homme fort, tout en léchant et doigtant la fente huileuse de l’autre femme.

Et puis, tout d’un coup, un autre homme au sexe immense vint prendre la place du premier. Tanya voulait cette chose en elle, sa chatte, elle en redemandait, tellement qu’un filet de cyprine coulait de sa vulve. Elle se retourna et s’accroupit pour prendre cette verge proéminente dans sa bouche. Elle était tellement grosse que sa mâchoire voulait se disloquer, mais rien ne pouvait l’arrêter.

Au même moment, un homme s’approcha par derrière, prit Tanya par les hanches, la releva et plongea son sexe en elle. La belle était prise par les deux hommes, qui s’en donnaient à coeur joie, la pénétrant avec une frénésie et une fougue sans pareille.

Simon avait jeté son dévolu sur une femme au cul bien rond. Elle était couchée sur la table et il la matraquait de son gourdin prêt à cracher sa sève.

Une autre femme vint à côté de lui pour lui insérer un doigt entre les fesses et lui caresser la rose. De son autre main, elle lui pinçait le bout des seins, ce qui fit monter en lui l’extase ultime.

Au moment de décharger, la femme sortit le sexe de l’autre muse et se plaça devant lui en le masturbant pour recevoir tout son foutre en pleine bouche. La jolie dame, avec un sourir, se leva et alla embrasser l’autre femme qui se délecta elle aussi de la semence du jeune étalon.

Tanya, maintenant couchée sur la table, se faisait pilonner par un des homme quand un autre mâle s’approcha de son visage; une femme le masturbait vigoureusement et dans un terrible râlement, il éjacula au visage de la jeune muse.

Tout les hommes se succédairent à tour de rôle pour jouir sur elle. Elle était envoûté par ce qu’elle vivait; cette dépravation la faisait se sentir vivante et à sa place. Dans un orgasme fulgurant, son vagin se contracta et serra le membre du comparse qui se déversa en elle. En se retirant, une coulée de sperme coula de sa chatte et une femme vint s’abreuver du délicieux nectar.

Le maître de cérémonie reprit la parole:

-Bienvenue dans votre nouvelle famille. Ceci était votre initiation et un petit aperçu de ce qui se passe durant une adoration au dieu Comus. Vous êtes maintenant enfants et disciples de cette société secrète.

Et c’est ainsi que Simon et Tanya débutèrent leur nouvelle vie au sein de cette nouvelle famille.

A suivre.

Robi6976

« COMUS »

était le dieu de la joie et de la bonne chaire chez les Latins ; à ce titre, il présidait à tous les banquets et festins, aux libations, aux danses nocturnes et aux débordements du libertinage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *