Lilia – Beurette en stage à la maison de retraite.

Ça fait maintenant 1 semaine que Lilia a commencé son stage à la maison de retraite.
Cette dernière compte 80 résidents.
Une majorité d’homme. 60/20.
L’administration au rez de chaussée, l’étage des hommes au 1er, celui des femmes au 2eme.
Petit à petit elle connaît le nom et surnom de certains.
L’équipe de soignants est constituée de 20 personnes.
Lilia semble apprécier son stage.
Aujourd’hui elle doit suivre Sonia qui va lui montrer quoi faire et comment le faire.

Sonia, femme de 50 ans, pas trop souriante, brute… expliqua à Lilia comment aider les petits vieux à faire leur toilette… ça ne traînait pas avec elle.
Lilia expliqua le soir à son copain, les tâches qu’elle devait effectuer chaque jour, elle lui dit que sa collège faisait peur aux résidents au moment de la toilette.
Il en revenait pas et était un peu scandalisé de savoir que sa copine de 19 ans allait faire la toilette aux petits vieux mais en fin de compte la situation l’excitait.
Lilia allait tenir et nettoyer de vieilles bites… donc peu de risque.

La voilà lancer dans le grand bain, ce lundi…. Lilia allait s’occuper seul de plusieurs résidants qui étaient incapable de se nettoyer.
Chambre 106 … monsieur Maurice (Momo pour les intimes). Lilia frappa à sa porte.
– Entrée
– Bonjour M. Maurice, je suis Lilia et je viens vous aidez à faire votre toilette.
On vit immédiatement un sourire sur le visage de Maurice, 72 ans…
Lilia remplit sa cuvette d’eau tiede et s’approcha du vieillard. Elle retirat le drap, descendit le pyjama et sorti de son slip, la bite debandé de Maurice. Elle enfila son gant de toilette… le mouilla d’eau.
Elle tenait toujours la bite molle, elle ecarta un peu les jambes du vieux et commença à laver les bourses, nettoya maintenant la bite… elle sentit le sexe du papy grossir dans sa main. Elle fit semblant de ne rien remarquer et continua son travail avec sérieux… elle decalota le gland pour finir la toilette. Une fois fini elle remit le tout en place, rhabilla le vieux et le saluat… elle en fit de même avec les 12 autres résidents à sa charge….
La semaine allait bon train. Pour les résidents la toilette était presque devenu leur seul plaisir de la journée.

Lilia parlait tous les soirs de son stage à son copain ce qui le rendait jaloux mais aussi excité.

La semaine suivante Lilia commença son service comme toujours par la chambre de Maurice. Elle installa tout ce qu’elle avait besoin. Lilia était très mignonne aujourd’hui dans sa petite blouse rose, qui mettait très bien en valeur ses formes. La blouse s’arrêtait juste au dessus des genoux.
Elle retira le pyjama et slip de Maurice…. elle constate que Maurice était déjà bandé. Le vieux venait sûrement de se branler en sachant que Lilia allait passé.
Elle prit sa avec humour.
– je vois que monsieur est en forme aujourd’hui ?
– bein oui ma jolie, c’est de ta faute… une petite jeune comme toi me change de la vieille Sonia.
– merci Maurice vous êtes vraiment gentil.

Lilia lui lava les testicules et tenait dans sa main le sexe bandé du vieux pervers…. sans s’en rendre compte, tout en continuant son travail , elle montait et descendait innocemment sa main sur sa tige, ce qui fit grossir encore plus la bite de Maurice. Comne elle était très proche de lui, il en profita pour lui glisser une main sous sa blouse…Lilia se recula

– mais ça va pas ? Vous êtes fou ?
– arrêtes de jouer ta sainte et laisses toi faire, tu jouais avec ma queue, regardes dans l’état que tu m’as mise
– non mais je suis pas ce que vous pensez.
– moi je pense juste que tu es une allumeuse et que tu vas payer pour.

Il prit Lilia par la main et la tira jusqu’à lui… elle essaya sans grand force de se débattre… il la tenait bien. Il poussa le visage de Lilia vers le sien pour l’embrasser. Lilia refusa… il lui colla ses lèvres sur les siennes… elle continuai de se débattre mais toujours sa conviction.. il sorti sa langue et voulu la mettre dans la bouche de Lilia. Elle refusait… il forca l’entrée et Lilia ouvrir ses lèvres et dessera les dents… il pu enfin foutre sa langue contre celle de Lilia… il lui hapait ses lèvres, Lilia en fit de même… Maurice sorti sa grande langue que Lilia lècha…
Elle avait repris le queue de Maurice en main et entrepris de le masturber… de son côté Maurice lui avait remit sa main sous sa blouse… il remontait sa main jusqu’à la culotte… il lui caressait les fesses… Lilia écarta les jambes et il pu passer la main par devant et enfin atteindre la fente de Lilia par dessus la culotte. Il sentit déjà le tissus tout mouillé.

– maintenant tu vas me sucer.
– non je peux pas, j’ai un copain
– on s’en tape du copain, c’est moi qui suit là, alors suces moi

Lilia prit la bite du vieux de 72 ans en bouche, c’est la 1ere fois qu’elle sucait une aussi vieille queue !!
Il était bien tendu, elle l’avait avec appétit…. elle lechait le gland, la tige de haut en bas, les couilles, elle reprit le membre en bouche…
– oh putain que c’est bon… vas-y pompes moi ça ! Viens monte ma salope, viens te mettre en 69, je vais te bouffer ta chatte.
Lilia ouvrir sa blouse, la fit tomber, retira sa culotte trempée, monta sur le lit, mit une jambe sur chaque côté de la tête à Maurice.
Il leva la tête et viens coller sa bouche sur la chatte de cette chienne. Il l’a lechait, lui bouffait ses lèvres, lui titillait le clitoris, il lui introduit son majeur dans cette chatte serree….il le ressortit , lècha son doigt et le remis dans sa moule.
Elle le pompait toujours. Elle aimait cette situation et ça l’excitait si on en juge à l’abondance de sa mouille qui coulait.

– vient maintenant s’asseoir sur ma queue ma petite chienne.
– oh non c’est trop…
– je t’ai dit de venir !
– on a pas de capote
– on s’en branle des capotes, je veux sentir ta chatte directement sur ma bite.

Lilia se leva et vient s’assoir sur la queue de Maurice comme il lui avait ordonné .
Elle tenait la queue du vieux et la guidait à l’entree de sa chatte. Elle lui faisait face. Il pu admirer la chatte bien ouverte de cette salope… elle commenca à monter et descendre sur la tige, lui donnait de petits coups, mais c’est vraiment Lilia qui décidait de la vitesse à laquelle elle voulait être pénétré.
Il voyait les seins de Lilia bouger et décida de les prendre dans ses vieilles mains ridées… il les malaxait, tirait sur les bouts…

– oh oui c’est bon Momo continuez à me baiser et à me toucher les seins, c’est tellement bon…
– je vois que tu aimes ça ma cochonne, je te l’ai dit que tu allais aimer ça
– oh oui, j’aime les vieilles bite.
Lilia avait accéléré le mouvement, les coups étaient de plus en plus fort….

Elle se pencha vers Maurice et l’embrassa à pleine bouche…
Il ne pouvait pas tenir plus longtemps et il envoya des jets puissants de jus à l’intérieur de Lilia. Je pense que ce liquide envoyé au plus profond de Lilia l’excitere et elle eu un orgasme puissant et se morda les lèvres pour éviter de crier … mais poussait quand même des gémissements…
Une fois les spasmes passés, elle s’écroula sur Maurice…. ils restèrent quelques minutes ainsi. Lilia se releva, se lava la chatte avec le gant de toilette de Maurice, se rhabilla. Essuya la bite de Maurice avec le même gant.. le rhabilla à son tour…
Avant de le quitter, elle lui fit une bise sur la joue.

– à demain monsieur Maurice.
– à demain belle demoiselle.

Elle sortie de la chambre, direction la 112, la chambre de M. René…
– Bonjour Monsieur René, je viens pour vous laver.

À suivre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *