3ieme épisode

J’entends les talons de ma MAITRESSE résonnent dans le couloir, elle ouvre la porte. Je suis la, à genoux devant ses superbes bottes à talons aiguilles, non ses cuissardes car je lève tout doucement la tête pour voir que ses bottes montent au dessus de ses genoux , je ne peut regarder plus haut car elle me tire par les cheveux et ma plaque la tête sur ses bottes, elle me dit « Qui t’as dit de relever la relever la tête ! » Je m’attendais pas à cette démonstration de dominatrice dès la 1ere minute, elle voulait me montrait que maintenant c’est elle qui commande tout. Je lui réponds, veuillez accepter mes excuses MAITRESSE. Elle me lâche la tête et je reste dans cette position jusqu’à ce qu’elle me mette un collier autour du cou sur lequel était inscrit SLAVE, puis elle y rajoute une laisse. Elle me dit « A partir cet instant, tu seras considéré comme un chienne, tu marcheras toujours à 4 pattes derrière ta MAITRESSE. Je vais te montre ta niche. » Je l’ai suivi au fond du couloir et j’avais remarquais qu’elle avait eu le temps de se changer avant que je frappe à sa porte. Elle portait maintenant une superbe paire de cuissardes noires à talons aiguilles hauts et argentés, de joli bas noir et une robe courte en cuir noir avec un joli décolleté qui laissé apparaitre sa superbe poitrine. Je commençais à bander rien qu’en la regardant. Elle ouvrit la porte des toilettes et je découvris mon nouvel univers de chienne, environ 2,50 mètres de long sur 1,50 de large, assez grands pour un toilette avec un petit lave mains. Sur un coté il y avait un anneau fixé sur le mur à environ 1 mètre du sol, elle me dit qu’elle attacherait la laisse à cet anneau à chaque fois que je serais à la niche, il y avait aussi un petit panier à linge. « Voila ta niche sale chienne, me dit ma MAITRESSE, c’est la que tu devras venir directement à 4 pattes quand tu viendras me voir pour servir ta MAITRESSE. Tu te déshabilleras et tu mettras tes affaires dans ce panier, tu mettras ton collier et tu prendras la laisse dans ta gueule pour venir te présenter à genoux devant le fauteuil de ta MAITRESSE avec la tête baissé. Tu as bien compris car à partir de maintenant, chaque erreur sera très sévèrement puni ». J’étais très impressionné par cet accueil, mais j’acceptais les conditions dictées par MAITRESSE. Elle me laissa seul et je me déshabillais complètement afin de la retrouver sur son fauteuil, à genoux tête baissé devant ses pieds. Je sortis des toilettes complètement nu, avec le collier et en laisse, j’avais honte de me présenter dans cette tenue devant ma superbe MAITRESSE, je bandais énormément. Me voila à présent à ses pieds, ma tête juste au dessus de ses cuissardes. « Regarde-moi esclave » je lève la tête et elle me dit « qui t’as donné l’autorisation de bander devant ta MAITRESSE », je ne savais pas quoi répondre à cette question alors je lui dis « personne MAITRESSE, c’est seulement mon corps qui réagit à votre superbe beauté et à votre invitation », c’était sortis tout naturellement car c’était pour moi la réalité. Je reçu instantanément un coup de botte dans les testicules ainsi qu’une belle gifle pour toute réponse de ma MAITRESSE. Elle me laissa plusieurs minutes à genoux devant ses cuissardes puis me donna une feuille sur laquelle était inscrit un contrat d’appartenance, mon contrat d’appartenance. « Lis-le à voix haute, et à la fin tu le signeras pour l’accepter et devenir ainsi ma propriété »

CONTRAT D’APPARTENANCE A MAITRESSE ELEONORE

Je soussigné, Pascalou , devenir le soumis de Maitresse ELEONORE, et je m’engage à exécuter les taches suivantes :

– Donner chaque semaine à ma MAITRESSE mon planning de disponibilité

– Rester toujours à genoux devant ma MAITRESSE et me prosterner à ses pieds

– Vénérer ma MAITRESSE comme une Reine et ne jamais la regarder dans les yeux sauf sur sa demande

– D’obéir à tous ses ordres, ses volontés et ses désirs sans jamais lui dire non

– De lui vouer une totale fidélité.

– D’avoir mon corps toujours disponible pour ma MAITRESSE à tout moment et à son bon vouloir.

– D’être prêté à d’autres MAITRESSE et leurs obéir

– Ne prendre aucune décision sans en avoir demandé la permission à ma MAITRESSE

– Accepter ses punitions même pour son propre plaisir, sans jamais me plaindre, sinon la punition sera doublée.

– De parler à ma MAITRESSE avec amour et respect lorsqu’elle me l’autorisera. Je m’adresserais à Elle en tout temps en disant «MAITRESSE»

Ce contrat est établi par Maitresse ELEONORE, en parfait accord avec son esclave Pascalou qui décide librement de se soumettre corps et âme à sa Maîtresse qui règne sur lui maintenant et pour l’avenir, sans limite de durée.

Le soumis La Maitresse

Pascalou MAITRESSE ELEONORE

Après la lecture à voix haute, je signais ce contrat et ainsi que ma MAITRESSE, et j’allais commencer mon éducation de soumis. Maitresse me prendra en mains afin qu’elle me façonne exactement comme elle le désire et que je puisse répondre à toutes ses exigences. MAITRESSE posa le contrat sur le porte revues et me dit « Allonge-toi sur dos, la tête entre mes bottes, et répète après moi :

1- Chaque jour, je viendrais à genoux à vos pieds et je vous adorerais comme étant une femme supérieure à moi et que je serais toujours en admiration devant vous MAITRESSE

2- Chaque jour, je devrais obéir aux ordres de MAITRESSE sans aucun commentaires ni contestations

3- Chaque jour, je devrais effectuer une ou plusieurs taches ménagères pour ma participation à l’entretien de la maison

4- Chaque jour MAITRESSE pourra me punir pour mes fautes ou mon refus d’obéissance sans la contredire, je l’autorise aussi à me punir pour son plaisir personnel »

Je lui répète une par une chacune des phrases, toujours avec ma tête coincé entre ses bottes. MAITRESSE leva pied droit et le posa sur mon visage, pour être plus précis, elle planta son talon dans ma bouche jusqu’au fond et me dis « A partir de maintenant, tu n’es rien d’autre qu’une petite merde d’esclave, je peux t’écraser avec mon pied si cela me fait envie, tu ne représente rien pour moi, je ferais de toi mon paillasson, ma boniche, ma pute, ma chienne, jusqu’à ce que tu devienne une loque, et je pourrais te jeter dehors quand tu ne seras plus capable de me servir. As-tu bien compris esclave ? » whoua me dis je, je ne m’attendais pas à çà de la part de cette superbe femme à qui on donnerai le bon dieu sans confession. Je sentais le talon qui s’enfonçait un peu plus dans gorge et donc je pris mon courage à deux mains pour essayer de lui dire OUI MAITRESSE car quasiment impossible de parler avec son talon dans la bouche. Elle le retira et me demanda de me mettre à genoux et de lui dire qu’est- ce que j’avais à répondre à çà. Je pris un petit temps de réflexion et je lui dis : MAITRESSE, c’est un grand honneur pour le soumis que je suis, d’être sa petite merde d’esclave, et ma plus grande volonté est de vous donner toutes satisfactions et répondre à toutes vos exigences. J’accepte pour cela d’être votre paillasson, d’effectuer toutes les taches ménagères, d’être votre boniche et de veiller à votre bien être, d’être votre pute et votre chienne soumise, je vous autorise à me punir très sévèrement quand bon vous semble, je ferais tout mon possible pour rester à la hauteur de vos exigences. Laissez moi un peu de temps pour vous prouvez MAITRESSE que je serais le soumis qui correspondra à toutes vos exigences, ci cela n’est pas le cas, vous ferez de moi une loque si cela vous enchante. Voila MAITRESSE ELEONORE ce que votre soumis Pascalou vous donne comme réponse à votre question. MAITRESSE me regarde, attends quelques minutes, puis me dit : « Tu compris vite esclave, j’aime ta franchise et j’espère que tu tiendras parole » OUI MAITRESSE lui répondis je. MAITRESSE se leva, prend ma laisse et m’entraine dans les toilettes qui maintenant est ma niche, ma nouvelle maison. Elle attache la laisse à l’anneau, sort de sa poche une cage de chastetée et me la pose. Elle me dit « Je te défends de te masturber et de jouir pendant les deux semaines à venir. Je te la retirerai sans 15 jours si tu me donnes entière satisfaction et je te promets un très grand plaisir comme tu n’en as jamais connu ». Elle me mit la cage de chastetée, elle détache la laisse de l’anneau et me voila maintenant ESCLAVE de MAITRESSE ELEONORE prêt à commencer mon éducation de soumis Si le texte vous plais, pourriez vous me remercier en m’envoyant d’autre photos de vous. Votre dévoué serviteur et soumis Pascalou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *