Caro et mon boss ou l’histoire d’un coc

Depuis quelques temps, ma femme avait comme amant essentiellement notre voisin qui avait pris ses habitudes chez nous.
Lors d’une réunion de travail, mon boss me dit qu’il fallait que je me rende chez un client à l’autre bout de la France pour régler un problème technique . Il me rajoutait que cela me prendrait sans doute deux ou trois jours . Mon boss est un bel homme, sportif, musclé, grand et costaud et il connait ma situation de cocu.Il a déjà de multiples fois baisé Caroline ma femme et ne s’en ai pas caché, venant parfois jusque dans mon bureau pour me prévenir qu’i lallait a baiser . Caroline de son coté m’a déjà dit au combien il la baisait bien avec sa grosse bite et savait la faire jouir à chaque fois. Par le passé ,il lui ai arrivé de venir prendre l’apéritif à la maison et d’en profiter pour peloter puis sauter devant moi Caro.
De ce fait ,il ne s’est pas gêné pour rajouter que pendant mon absence,il allait s’occuper de ma femme .Il m’a précisé l’avoir appelée au téléphone pour lui dire et qu’elle était ravie qu’il vienne passer un peu de temps avec elle !. Après avoir passé deux jours chez mon client , je suis donc rentré chez moi directement l’après midi et j’ai trouvé les deux amants à la maison en plein ébat . Lorsque j’ai ouvert la porte , Caro était, dans le salon, à genou devant mon boss,dont les chaussures, le pantalon et le slip étaient sur le carrelage et qui ne portait que ses chaussettes noires.Elle était en train de le sucer.Lorsqu’elle a vu la porte s’ouvrir et qu’elle m’a reconnue,ma femme a continué à sucer sa queue en me regardant tendrement pendant que mon boss m’a lancé « salut cocu !, rentre . Elle suce vraiment comme une déesse ta femme » .Pendant le voyage de retour, je m’imaginais Caro qui avait du être baisée par lui pendant les deux jours et j’en avais bandé une bonne partie de la route. Là ,instantanément ,à la vue de sa bite énorme dans la bouche baveuse de Caro, ma propre bite s’est redressée dans mon shorty révélant une bosse à l’avant de mon pantalon.  » regarde Caro comme il bande quand il te voit me sucer ! » lanca t-il à ma femme avant de rajouter , »baisse ton froc et ton calebut et vas y branles toi , cocu. Tu aimes ça voir t a femme baisée devant toi et elle ça l’excite ! ». Aussitôt demandé , aussitôt fait , je défis le bouton et la fermeture éclair et mon pantalon tomba sur mes chevilles, je descendis mon shorty sur mes genoux et commençais à me branler en regardant les va et viens de sa grosse queue dans la gorge de Caro .En même temps, je me rapprochais des deux amants pour bien voir tous les détails. Mon boss ne perdait rien de ma branlette et il rajouta  » Regarde moi cette petite bite . Pas étonnant que Caro cherche de vrais hommes pour la satisfaire !. Regarde comment il faut la baiser « .En même temps il saisissait la tête de ma femme pour augmenter la cadence de sa fellation. Caro , en manifestation de soumission,tenait ses mains dans son dos et regardait mon boss dans les yeux .Il lui dit « c’est bien salope, je vais te remplir la gorge de mon sperme et tu vas tout avaler devant ton cocu de mari  » ;Quelques instants plus tard , dans un râlement,il enfonca sa queue à fond et coinca la tête de Caro. Je vis les spasmes à la base de sa queue et Caro dont les yeux indiquaient qu’elle était en train de recevoir de grosses giclées de sperme dans sa bouche. Instantanément cela me fit jouir à mon tour et éjaculer devant moi jusque sur les chaussettes de mon boss . Alors qu’il se retirait de la bouche de ma femme il me dit « viens me nettoyer mes chaussettes avec ta langue, cocu! « Alors je me baissais à 4 pattes et me mis à lécher les pieds de mon boss pour en retirer mon sperme .Il rajouta  » c’est bien , mais goutte aussi mon sperme, vas y Caro ouvre ta bouche et donne lui en un peu avant d’avaler le reste .Aussitôt dit , aussitôt fait , nous nous sommes régalé tous les deux de son jus abondant dont il avait innondé la bouche de Caro.
Mon boss rajouta: »il faut que je retourne au bureau .tu viendras me faire un rapport de tes deux jours chez le client ».Puis il se rhabilla et reparti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *