Mila

J’ai déménagé récemment pour prendre un petit appartement qui donne sur une cour intérieure. Par ma fenêtre j’ai une vue plongeante sur la façade d’en face et je vois très bien ce qui se passe dans l’appartement situé juste un peu en dessous du mien. Bien sûr j’observe régulièrement et discrètement la jeune femme qui habite là. Elle de taille moyenne, mince, fine avec une petite poitrine, brune et jolie comme un cœur. Si je la croisais je crois que j’aurai envie de la draguer. Un soir je vis qu’elle avait un invité, un bel homme plus âgé qu’elle un peu grisonnant et bien habillé. Je les ai vus discuter puis s’asseoir pour prendre un verre. J’ai vaqué à mes occupations en jetant régulièrement un coup d’œil. J’ai vu qu’ils étaient assis dans le même canapé proche l’un de l’autre et que l’homme avait sa main sur sa cuisse à elle. Je me suis marré en espérant pouvoir mater un peu plus. Je suis un peu voyeur. J’ai donc fermé mes volets mais pas complètement pour pouvoir observer sans être repéré. Et j’ai bien fait car la main est remontée sur la cuisse en retroussant la jupe et l’homme s’est penché sur elle pour l’embrasser. Elle a mis ses mains autour des épaules de l’homme et a écarté les cuisses. Je me suis dit que ça allait être savoureux s’ils restaient dans cette pièce et je suis allé chercher mon matériel photo. Je suis un amateur averti, bien équipé pour la photo a****lière. J’ai installé mon téléobjectif sur trépied et j’ai regardé sur l’écran du boitier. Après quelques réglages je voyais la scène quasiment comme si j’avais été dans la pièce. Elle n’avait plus que sa jupe sur elle et elle chevauchait l’homme assis dans le divan. Son pantalon était autour de ses mollets. Je voyais le buste de la fille de profil monter et descendre et ses seins tressauter. Elle était en train de le baiser. J’avais un regret car sa jupe la recouvrait et on ne voyait pas ses fesses seulement ses cuisses musclées. L’homme la tenait par la taille pour accompagner les mouvements. J’eu le temps d’enclencher le mode vidéo pour saisir cet aventure érotique. Mon téléphone sonna et après la conversation il n’y avait plus personne dans la pièce mais j’ai observé régulièrement les jours suivants.
Je vis un autre homme plus jeune, blond qui discutait avec la fille. Il avait l’air de traiter une affaire et il lui remit des papiers pris dans sa poche. La fille alla les ranger puis quand elle revint elle se mit devant l’homme et enleva son chemisier. Elle était en minijupe, torse nu et elle passa les mains autour du cou de l’homme et ils s’embrassèrent. Je me dis que la petite était drôlement chaude. Le temps que je remette mon matériel de prise de vue en place et que je le règle je vis sur l’écran que la petite, toujours avec sa jupe autour des hanches était assise au bord du divan et que l’homme qui s’était mis nu la baisait avec de grands coups de rein. La fille avait remonté ses cuisses au entouré la taille de l’homme avec ses jambes. De temps en temps l’homme lui suçait les tétons et l’embrassait sur la bouche. C’était chaud et j’ai enregistré une nouvelle vidéo en me disant que c’était chouette d’avoir une voisine bonne baiseuse et exhibitionniste car elle laissait sa fenêtre ouverte.
Pendant plusieurs jours j’étais en déplacement et je n’ai pas épié la belle. Le vendredi suivant j’étais rentré tôt. J’avais pris une douche et j’étais nu en train de m’essuyer en regardant pas la fenêtre. Elle aussi regardait dans ma direction et je lui fis un coucou amical avec la main. Elle sourit et me rendit le bonjour de ma même façon en me regardant sans fausse pudeur et même avec l’air intéressée. Ça m’a émoustillé et je commençais à me dire qu’il faudrait que je trouve l’occasion de lui parler. Mais son immeuble avait son entrée dans une rue parallèle à la mienne.
Un peu plus tard elle était de nouveau avec un autre homme que je voyais mal et là j’ai eu un déclic en me disant qu’elle devait être Escort et vivre de ses charmes. Quand je les vis elle était à quatre pattes sur le divan et l’homme nu la prenait par derrière assez sauvagement. Cette fois aussi elle avait une jupette enroulée autour des hanches. Elle avait les cuisses un peu écartées et poussait bien son cul en arrière pour venir à la rencontre du ventre de l’homme qui poussait ses fesses sans douceur. Ils étaient de profil et fort actifs. J’ai lancé l’enregistrement d’une vidéo.
Le lendemain j’ai rencontré ma voisine de palier qui habite là depuis longtemps et je l’ai faite parler sur le voisinage en mettant doucement la conversation sur l’immeuble d’en face. Elle me dit sans ambages « Vous voulez parler de la petite du troisième qui reçoit beaucoup de monde. De chez moi je ne vois pas chez elle mais votre prédécesseur m’avait dit qu’elle ne s’embêtait pas. Alors j’ai demandé à une amie qui est dans son immeuble. Il parait qu’elle vit de ses charmes avec internet. En tout cas l’ascenseur fonctionne».
Le soir j’ai revu les vidéos pour me rincer l’œil et en zoomant bien sur la dernière j’ai reconnu l’homme qui la prenait en levrette. C’était un de mes collègues de travail avec qui je m’entends bien. La semaine suivante en rigolant je lui demandais « alors bon weekend ? Ta rencontre de vendredi, tu étais content ? ». C’est un gars un peu plus âgé que moi qui m’a formé quand je suis rentré dans la boite. On se raconte nos aventures. Il me répondit pas gêné « C’est un bon coup, assez surprenant, je vais te laisser son téléphone si tu veux essayer une brésilienne» et il ne m’en dit pas plus et me dicta le N°.
Je laissai passer quelques jours en regardant par la fenêtre sans succès puis je me décidai à appeler. Une voix douce un peu grave me répondit « Oui Mila à votre service. Elle m’expliqua rapidement ses propositions et ses tarifs en me disant « je suis un peu spéciale et seulement passive ». Je pris rendez-vous. Elle m’accueillie avec douceur, me mit très à l’aise en me proposant douche et boisson puis elle me dit « Je ne suis pas opérée mais je ne suis que passive et ma bite est minuscule ». Puis elle ajouta « Je te reconnais c’est toi qui m’a fait coucou depuis l’immeuble d’en face et qui m’observe avec un zoom entre tes volets. Puisque tu veux voir je vais te montrer et elle se mit entièrement nue. Puis m’emmena dans une chambre équipée seulement d’un grand lit, se coucha au milieu et me dit « Et bien Monsieur le voyeur tu veux baiser ou t’as peur ? ». Je suis venu près d’elle et j’ai pris son sexe dans ma main. Je l’ai caressé mais il ne bandait pas. Elle m’a dit « déshabille toi et viens que je te suce » Elle s’est très bien occupé de moi. Quand j’ai été bien excité je l’ai baisée debout contre un mur pendant qu’elle écartait ses fesses à deux mains. Au moment de jouir je me suis retiré et elle s’est accroupir pour me recevoir dans sa bouche. Depuis on est très copain et je l’ai invité à dîner ce soir je lui ferai voir les vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *