Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part

Veuillez noter que tous les participants ont 18 ans et plus

Avant de partir pour le restaurant Katleen a décidé de raser sa chatte car elle avait observé que la très grande majorité des femmes qu’elle a vues dans la ville avait toute la chatte rasée.

Comme je sais que ma mère adore les fruits de mer, nous avons décidé de retourner au restaurant de fruit de mer une troisième fois. «Est-ce qu’on va pouvoir forniquer dans ce restaurant» dit ma mère. «Absolument» répondis-je.
En arrivant au restaurant, il y avait une nouvelle affiche qui voulait dire en français : «Nouveauté. Service de fisting gratuit par des professionnels pour nos clients. Aménagement confortable. Photos permises. En pénétrant dans ce restaurant, vous acceptez d’apparaître sur le web». «Wow! Ça commence bien» dit ma mère.

Nous sommes entrés et une jolie préposée à l’accueil nous a reçus. J’ai demandé Éloïse, notre serveuse habituelle mais elle était en congé. «Je vais vous placer avec Joanna, vous ne serez pas déçu.» Elle nous a reconduits à notre table et Joanna est arrivée. C’était une superbe jeune fille blonde avec des gros seins.

«Désirez-vous prendre un apéritif à la pisse?» demanda-t-elle. Nous avons décliné l’offre car ont venais de prendre l’apéritif à la chambre du Motel. «Je vous laisse consulter le menu et je reviens» dit Joanna. «Je te recommande l’assiette du capitaine» dis-je à ma mère. «Je vais suivre ta recommandation» dit ma mère. «Moi aussi» dit Katleen. Monica et moi avons choisi l’assiette de crevettes et pétoncles. Joanna est revenue et a pris nos commandes. Pour accompagner notre repas, J’ai commandé une bouteille de vin blanc avec un pot de pisse réfrigérée du personnel.

Les espaces du restaurant avaient été réaménagés. Ils avaient réservés assez grand espace pour la baise. Il y avait des fauteuils, des sofas, des tables basses et même un lit. C’est là que se tenait les thé****utes professionnels du fisting. On pouvait déjà observer un client se faire fister par un thé****ute mâle. Celui-ci avait déjà le bras enfoncé jusqu’au coude. Puis on l’a vu se rendre jusqu’à son aisselle parce que le client l’encourageais à pousser plus loin.

Dans un autre coin, des thé****utes femelles avaient installé une cloche en verre munie d’une pompe au bord du vagin d’une cliente. En pompant, il aspirait le col de l’utérus vers l’extérieur du vagin de la cliente. À force de pomper, l’entrée du col de l’utérus sortait du vagin d’au moins quatre pouces. Après avoir enlevé la cloche de verre, on pouvait voir une belle masse de chair rose d’environ deux pouces et demi de diamètre que les thé****utes léchaient avidement chacune leur tour. J’ai pris des photos de leur performance.

Nos assiettes arrivèrent. Maman était impressionnée par la quantité, la variété et la beauté du contenu de l’assiette. «Je ne suis pas sûr de tout manger ça». Dit-elle. On a entrepris de manger notre repas accompagné d’un bon verre de vin à la pisse.

Pendant que nous dégustions notre repas on pouvait observer une cliente se faire fister par deux thé****utes féminins. L’une d’entre elles avait ses deux mains jusqu’aux poignets dans la plotte de la femme tandis que l’autre était en train d’y ajouter une main.

Une fois insérée, les trois mains provoquaient une ouverture distendue de l’entrée du vagin d’environ quatre pouces et demie de diamètre. J’ai pris une photo de ça. Puis la femme qui avait ajouté une main a poussé celle-ci jusqu’à son mi- avant-bras. L’ouverture s’est encore élargie pour atteindre facilement les cinq pouces. Elle a ensuite lécher le clitoris de la cliente et l’a fait jouir.

Une fois que ma mère eu fini de manger, elle s’est levé et est allé rejoindre un thé****ute mâle pour se faire fister la plote et le trou de cul. Ils ont convenu de quelque chose et le thé****ute a commencé par lui lécher l’anus et y entrer sa langue. Il a ensuite pris de la crème pour lui lubrifier le trou du cul et a commencé à lui entrer un concombre jusqu’à qu’il disparaisse dans son gros intestin. Pendant que le concombre demeurait dans son intestin, le thé****ute a mâchouillé ses lèvres vaginales et entrer sa langue dans son vagin. Puis il a pris une bouteille de vin et l’a entré dans sa plotte par le gros bout.
Le thé****ute a fait aller et venir la bouteille jusqu’au goulot de celle-ci. Il a ensuite sorti la bouteille pour la remplacer par une grosse courge qui atteignait cinq pouces de diamètre en son centre. Le premier bout a entré facilement mais ce fut un peu plus difficile d’atteindre le cinq pouces au centre. En y allant progressivement, maman a réussi à s’adapter. La grosseur allant ensuite en s’amenuisant un peu, le thé****ute a poussé la grosse courge dans son vagin et forcé son col de l’utérus pour y entrer. La courge fut finalement entrée au complet dans la plotte de ma mère.

Sans ressortir ni la courge ni le concombre, maman est revenu s’assoir avec nous. « Je vais retourner le voir un peu plus tard» dit-elle. Ce fut alors au tour de ma sœur Katleen qui choisit une thé****ute. Celle-ci a commencé par lui pisser dessus surtout dans la face. Katleen ouvrait la bouche pour capter et avaler de la pisse. Puis la thé****ute lui a mis de la crème lubrifiante dans le vagin et y a entré toute sa main. Elle a ensuite poussé sa main petit à petit jusqu’au coude et l’a fait aller et venir.

Après un certain temps, la thé****ute a entré sa deuxième main en même temps jusqu’au poignet. L’ouverture de sa plotte est devenue très distendu à près de cinq pouces. Un peu plus tard, elle a enlevé son bras et sa main et elle lui a entré un petit ballon orange dans la plotte. Katleen est revenu s’assoir avec le ballon disparu dans son vagin. J’ai pris quelques photos

C’était au tour de ma sœur Monica. Son idée était que ce soit elle qui fiste une thé****ute avec ses bras et des objets. Elle a discuté avec une et celle-ci a accepté d’emblée. Après lui avoir préparé le vagin, Monica y a entré d’abord une main qu’elle a poussé presque jusqu’au coude en traversant le col de l’utérus de la thé****ute.

Puis un thé****ute mâle l’a aidé à mettre beaucoup d’huile lubrifiante sur son autre main pour l’introduire aussi dans le vagin de la thé****ute. Elle a commencé à pousser doucement cette deuxième main pour tenter de la faire pénétrer le plus profondément possible. Le mâle ajoutait beaucoup d’huile dans le vagin de la thé****ute et aidait Monica. L’entrée du vagin s’est distandu de presque six pouces dans un sens pour aider à rejoindre l’autre main à la même hauteur. J’ai pris une photo à ce moment-là.

Monica a reculé ses bras jusqu’aux poignets puis les a replongé dans la plotte et l’utérus de la thé****ute. Elle a fait ça à plusieurs reprises puis elle est restée au fond pendant un bon moment pour finalement se retirer. La plotte est resté ouverte d’un bon trois pouces pendant plusieurs minutes. J’en ai profité pour dire à la thé****ute de maintenir ses jambes en l’air pour faire un réceptacle avec son vagin et son utérus. J’ai alors vidé ma vessie dedans. Mes sœurs Monica et Katleen ont pris chacune paille qu’elles ont inséré dans ce réceptacle humain et ont bu toute ma pisse.
Monica a ensuite pris une grosse mangue qu’elle a engloutie dans la plotte de la thé****ute. Puis celle-ci l’a rejeté à l’aide des muscles de son vagin. Monica l’a ensuite repoussé à l’intérieur de sa plotte. La thé****ute l’a rejeté à nouveau et a suivi un jeu d’insertion et de rejet jusqu’à ce que Monica le maintienne à l’intérieur tout en léchant le clitoris de la thé****ute. Après quelques minutes celle-ci s’est mise à vibrer du bassin et a jouit intensément de façon vocale.

Une fois terminé, la même thé****ute a dit que c’était à mon tour. Elle m’a d’abord lubrifié mon anus et m’a pénétré avec une main. Elle a poursuivi son chemin dans mon gros intestin. Elle a ensuite ressorti son bras et a versé de l’huile dans mon trou du cul. Elle a de nouveau entré son bras complètement jusqu’à son aisselle. Puis elle a fait aller et venir son bras de plus en plus rapidement. Elle a retiré son bras et, à la place, a introduit une bouteille de vin dans mon trou du cul par le gros bout. Ma mère a pris une photo de ça. Elle m’a ensuite masturbé jusqu’à ce que j’éjacule.

Maman est retournée dans l’espace fornication et s’est mise à quatre pattes pour évacuer son concombre et sa courge. Elle a forcé pour évacuer ses deux légumes. Le concombre est sorti du trou du cul en premier puis ce fut au tour de la courge de sortir de sa plotte avec une bonne quantité de pisse. Katleen est venu la rejoindre et a évacué son petit ballon orange de sa plotte. Un jet de pisse a ensuite éclaboussé le plancher.

C’en était fini de notre fantastique soirée au restaurant de fruits-de-mer. On a tous adoré notre repas et les séances de fornication auxquelles nous avons aussi pleinement participés. Nous avons fait un gros câlin à Joanna et nous somme retourné au Motel.

Arrivés dans notre chambre on a décidé de prendre notre douche deux par deux. Ma mère et moi avons commencé les premiers. Sous l’eau à faible pression, on a commencé par se frencher goulument. Pendant que je flattais les fesses et la vulve de ma mère, elle caressait mon sexe et mes testicules. Je me suis accroupit et j’ai entré ma langue dans sa plotte encore ouverte du fait de la présence de la courge pendant plus d’une heure.

J’ai pu entrer facilement ma main dans sa plotte et appuyer sur son point G tout en m’attaquant à son clitoris. J’ai léché celui-ci avec vigueur et ma mère s’est mise à jouir intensément en lâchant de petits cris. Mes sœurs sont venues constater si tout était correct et sont resté dans l’embrasure de la porte. Je me suis relevé et ma mère a empoigné ma bite. Elle s’est mise à la masturber puis à la sucer jusqu’à ce qu’elle devienne bien bandée.

Ma mère s’est ensuite penchée par en avant en se tenant sur le bord du bain et j’ai inséré ma bite dans son trou du cul parce que sa plotte était encore trop distendu pour que j’aie des sensations. Je lui ai ramoné le rectum et le sigmoïde. Mes sœurs continuaient d’observer. Quand je fus prêt à éjaculer, je me suis retiré et j’ai avisé ma mère qui s’est retourné afin de recevoir mon foutre dans sa bouche et l’avaler.

On s’est ensuite savonné partout portant une attention particulière à nos organes génitaux. Je me suis ensuite servi de la douche téléphone pour nous rincer. J’ai entré le pommeau de la douchette à l’intérieur de la plotte de ma mère pour bien la nettoyer. Elle a ensuite écarté les fesses près de son anus pour me permettre d’envoyer un jet d’eau à l’intérieur de son rectum. Je lui ai passé la douchette pour qu’elle me fasse la même chose. «C’est comme ça qu’il faut faire» dit ma mère à mes sœurs.

Nous sommes sortis du bain pour laisser la place aux filles et nous nous sommes séché avec les serviettes dans la chambre. Les filles avaient ouvert le sofa-lit et l’avait préparé. Pour cette nuit, c’est ma mère et moi qui allait dormir dans le lit. Nous sommes retournés à la porte de la salle de bain voir comment se comportait mes sœurs.

Monica avait déjà une main dans la plotte de sa sœur et lui léchait le clitoris. « Ma plotte est encore toute agrandie» nous dit Katleen. «J’ai de la place en masse» dit Monica. «Ah oui c’est bon! Continue de masser mon point G Monica» dit Katleen. «Mon clitoris est en feu» continua Katleen. Puis dans un mouvement saccadé du bassin Katleen s’est mise à jouir intensément.

«Assied-toi, je vais te pisser dessus» dit Katleen à Monica. Celle-ci s’exécuta et ouvra la bouche. Katleen pissa directement dedans et Monica en avala le plus possible, le reste dégoulinant sur ses seins et son ventre. Monica s’est relevée et c’est Katleen qui s’est accroupi pour s’attaquer au point G et au clitoris de sa sœur en même temps. Ce ne fut pas très long que Monica s’est mise à jouir à son tour.

Ma mère et moi les avons laissé se laver et nous nous sommes couchés bien enlacé comme des amoureux. Un peu plus tard j’ai entendu mes sœurs se coucher à leur tour.

À suivre

Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 2
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 3
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 4
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 5
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 6
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 7
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 8
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 9
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 10
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 11
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 12
Voyage en bord de mer – mère et sœurs, jour 8 part 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *