Rencontre décisive en club libertin.

Un samedi soir nous décidons d’aller dans un club libertin inconnu à 15 kms de chez nous .On se fait un petit restaurant et nous arrêtons sur une aire de repos et je vais enfiler une tenue plus sexy que celle que je portais ( robe noire hyper courte ,décolleté plongeant et dos nu , bottes , bas auto fixant , pas de string ) . Nous reprenons la route et 30 mn après nous trouvons l’endroit , difficile de se garer , une petite rue assez glauque . Nous sonnons à la porte d’entrée , un homme costaud la cinquantaine environ nous fait entrer et nous dit vu le peu de monde je ne vous fait pas payer l’entrée . Je laisse mon manteau au vestiaire et garde mon sac à main .En fait c’était le patron ,il nous accompagne au bar où se trouvait une belle femme brune très sexy ( sa compagne ) . Nous nous installons au comptoir sur des tabourets . Deux couples dansaient sur la piste , un autre était installé sur une banquette et les regardait faire . Nous commençons à discuter avec le patron passé de l’autre côté du comptoir. Nous prenons 2 coupes de champagne tout en conversant , la serveuse avait l’air d’être attirée par mon mari lequel n’était pas insensible à ses charmes .Ils entament une conversation privée , moi de même avec le patron qui me parle de sa clientèle et de ses soucis à attirer du monde ect…
Nos verres finis mon mari fait remettre çà et offre une coupe à la serveuse , nous trinquons , pendant ce temps les couples s’étaient retiré dans un coin câlin .Le couple assis se lève et iis s’en vont le patron les accompagne à la porte . Il revient me dit ce sont des débutants venus en curieux ils reviendront un autre samedi . Il gérait la musique dans le coin du bar la serveuse lui demande un titre qu’il met aussitôt puis elle me dit je peux vous emprunter votre homme ? Moi « pas de problèmes « Ils partent danser , je les regarde danser , elle était très chaude , la danse était de plus en plus conviviale . Une petite lumière clignote , le patron me dit il y a quel qu’un à l’entrée je vais voir . Il revient accompagné de deux hommes costume cravate assez classe entre 50 et 60 ans . Ils passent derrière moi et s’installent sur 2 autres tabourets au bout du comptoir . J’ai droit à un regard assez voyeur d’un des types , de toute évidence m’a tenue avec ma robe remontée sur le haut de mes cuisses et mon physique lui plaisait . Pendant ce temps mon mari et la nana s’était installée sur une banquette et se rouler des pelles accompagnées de caresses . Le type avait commandé une bouteille de champagne et règle en espèces posant une liasse de billet conséquente sur le comptoir à côté de lui . Il l’ouvre sert son ami et me regarde me proposant de m’en offrir . J’accépte , il s’approche et remplit ma coupe , enchaîne « vous êtes seule ? « moi « oui mon mari est occupé sur la banquette « lui « il a bien de la chance d’avoir une aussi jolie femme compréhensive « moi » le but ici est de s’amuser « il va chercher sa coupe me dit « je peux m’asseoir à côté de vous pour trinquer ? « moi « oui je vous remercie pour la coupe « lui » moi je vous remercie d’être sympa en plus d’être belle « moi « charmeur « lui » vos charmes le méritent , des jambes magnifiques , une robe suggestive ,des yeux verts sublimes « moi « vous savez parler aux femmes c’est rare « . Il me dit qu’ils reviennent d’un repas d’affaires. Et qu’ils n’étaient pas pressés de rentrer chez eux , que les discothèques n’étaient plus de leur âge et que c’était le seul endroit pour finir la soirée . C’est alors que son ami arrive et lui dit « je vais rentrer je ne sens pas bien , le repas , l’alcool c’est pas trop çà mais tu peux rester on s’appelle lundi pour la chasse ! Mon charmeur « ok rentre bien « l’autre « bonne soirée « et il part . Voyant mon verre se vider il me ressert je dis « je vais être saoule si ça continue « il rit nous trinquons et il pose une main sur mon genou .Voyant aucunes réactions de ma part il le caresse doucement , me raconte une blague et en même temps remonte sur ma cuisse qu’il masse .
Sa main devient de plus en plus curieuse ,elle remonte à mi cuisse .Là je me dis je vais le faire attendre un peu je lui dis il faut que j’aille aux toilettes . Je descends du tabouret me penche face à lui pour prendre mon sac au pied du tabouret du coup ma robe remonte et lui montre mon entre cuisse . Je pars aux toilettes mon mari avait disparu , je regarde vite fait il était dans un coin calin entrain de baiser la compagne du patron . Je me refais une petite touche maquillage et retourne au comptoir en me déhanchant , le patron me fait un sourire et retourne m’asseoir .En m’installant ma robe remonte très haut je me retrouve la chatte à vue . Il me dit « quelle jolie vue « moi « profitez en « lui « je peux vouir de plus près « moi « à peine en riant « .
Il passe sa main sur ma cuise remonte , j’écarte les cuisses et il vient me caresser mes lèvres excitées . Deux de ses doigts commencent à me pénétrer ce qui me procure une grosse envie ,du coup je n’avais plus l’intention de le faire attendre . Il se lève m’embrasse tout en me doigtant , je passe ma main sur son pantalon ,il bandait je sers son sexe à travers le tissu , le malaxe . Il me dit « j’ai trop envie , il se déboutonne sors sa bite et me la frotte sur mes lèvres en me rapprochant de lui au bord du tabouret . Je prends sa bite d’une main joue avec sur mon clito lui me défait les bretelles de ma robe laissant ma poitrine déborder .Il s’empresse de me lécher les têtons en me pelotant les seins et dit « fermes comme je les aime « je continuais avec sa bite à mon entrée . Je lui dis « on va sur la banquette lui « ouiiiii » je me lève robe remontée sur mes hanches il me suit ,prêts à nous installer il me dit « tu as un cul d’enfer en plus « il me fait mettre à genoux , je m’appuis contre le dossier et je sens sa langue me visiter mes trous en écartant mes fesses . Je lui dis à mon tour , il s’assoit je m’installe à côté me penche et le suce pendant qu’il me caresse . Je m’installe sur lui et m’empale sur sa bite ,sa bouche me bouffe les seins ,ses dents me mordillent les te^tons j’acti ve à grands coups de hanche et je jouis .
Il me dit c’est bon
« moi « oui très » lui « j’aimerai t’enculer « je le regarde et « « ça va te coûter cher «en riant « lui « pas de soucis un cul pareil ça n’a pas de prix «Il me fait agenouiller sur la banquette me tape doucement sur mes fesses , frotte sa bite sur mon clito puis l’enfonce .Il me lime un moment , ressort et me la présente à mon trou offert et il vient m’enculer doucement. Après plusieurs vas et viens je le sens se raidir et il explose en moi . S’affale sur mon dos en jurant « putain que c’est bon ,quel cul tu as ma belle , je l’emmènerai bien avec moi « Puis il ressort et s’assoit à côté de moi me regarde et dit « désolé c’était trop excitant j’aurai aimé que ça dure un peu plus mais te voir offerte à moi ainsi c’est difficile de gérer « moi « c’est pas grave tu m’as fait jouir également« lui « tu es formidable « On se lève je me rhabille ,file aux toilettes me rafraîchir et le rejoins au bar . Il me dit j’aimerai te revoir moi » avec la distance ça va être dur « lui « c’est pas un problème pour moi je peux, laisse moi tes coordonnées , je dis laisse moi plutôt les tiennes je te dirai si on revient ici un samedi . Il va dire au revoir au patron , viens m’embrasse avec sa langue et pose quelque chose entre mes cuisses . Il part me dit à bientôt et le patron l’accompagne . Je regarde entre mes cuisses un billet enroulé , je regarde discrètement il y en avait 2 ( 200 euros ) et un petit mot juste un n° de téléphone , je me dépêche de les glisser dans mon sac . C’est alors que mon mari et la belle brune revienne je dis « c’était bien ? « elle « extra « mon mari « tu ne t’es pas trop ennuyée « moi « non « je regarde le patron qui sourit » et dit « pas avec moi malheureusement ,un client qui vient juste de partir « . Il nous fait un café pour la route et nous partons sur le trajet je raconte tout à mon mari sauf le don reçu . Le mardi , je décide d’aller déposer l’argent sur un ancien livret de caisse d’épargne m’appartenant où je déposais les dons d’anniversaire de ma grand-mère décédée . Le lendemain au bureau , je repensais à cet argent et décide de téléphoner à ce chef d’entreprise . Je trouve un moment ,je sors sur le parking et l’appelle loin d’oreilles indiscrètes . Suite à venir ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *